Flash info

EnActualité

La gestion de l'organisation des examens et concours entièrement modernisée dorénavant

Publié le 30/03/2017 | sur ecolemedia.ci | Source: www.educarriere.ci

La Direction des examens et concours (DECO) a présenté mercredi à son siège d’Abidjan-Plateau, son système de gestion de l’organisation des examens et concours, entièrement modernisé et dématérialisé, à la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Kandia Camara, en présence des partenaires et de l’ensemble de la communauté éducative.

Financé par la Banque mondiale à hauteur de 530 millions de FCFA, ce programme exécuté par le Projet d’urgence d’appui à l’éducation de base (PUAEB) a doté la DECO de matériels informatiques dont 220 imprimantes, 11 ordinateurs et 10 onduleurs. Ces équipements lui ont permis, en trois ans, de réaliser le projet de Délibération assistée par ordinateur (DAO). Avec ce projet, la DECO exécute, désormais, à 100% les délibérations des jurys sur l’ensemble du territoire, s’est félicité le coordinateur du PUAEB, Yéo Abraham Pefougne.

La DAO dématérialise et simplifie le processus d’organisation des examens et concours, fiabilise et sécurise les données collectées, réduit les risques d’erreur, entre autres avancées, contrairement à leur traitement manuel.

Autre projet du programme, le nouveau système dématérialise les procès-verbaux des examens et concours et met en place une Gestion électronique des documents (GED). Celle-ci assure la numérisation, la conservation, la sécurisation, la maîtrise et la qualité des documents et informations stockées tout en réduisant les pertes de temps dans la recherche des documents pour leur certification.

Avec l’explosion des effectifs des candidats aux différents examens et concours (14.869 au BEPC et 2.689 au baccalauréat en 1972 contre 298.417 au BEPC et 204.417 au baccalauréat en 2012), la DECO passe désormais au « tout numérique », « un pas de géant sur la voie de l’efficacité pour la qualité et la fiabilité », s’est félicitée la directrice, Mme Dosso Mariam Nimaga.

L’expert de la Banque mondiale, André Francis N’Dem, a salué ce projet qui permet de « sortir des sentiers battus pour la modernisation du système éducatif », tandis que la ministre Kandia Camara a invité la DECO à en faire bon usage pour « des examens crédibles et des diplômes reconnus partout dans le monde ».

La Côte d’Ivoire a produit de 1960 à 2016, plus de 50.000 procès-verbaux équivalant à plus d’un million de pages que les agents de la DECO devaient parcourir pour traiter une moyenne de 1500 sollicitations par semaine, selon les chiffres de la DECO.

(AIP)

aaa/cmas